publicité

PHILOSOPHONS

Abonné

 

Denis Migeon : « La bienveillance ne nie pas l’autorité, elle la légitime »

11/01/2019 | par Bruno Cohen-Bacrie | E=MC²

525-itw-ethique-mngt © Olivier Le Moal - adobestock

À l’époque où les risques psychosociaux explosent, les organisations ont le devoir urgent de retrouver des valeurs qui font sens et permettent de reconstruire la confiance, la solidarité et le leadership. Dépassant les habituelles certitudes, ce « digest » de Denis Migeon s’appuie sur les grands thèmes philosophiques pour réinventer un management plus humain, épanouissant et durable où bienveillance et empathie occupent une place essentielle.

Vous dressez le portrait d’un philo-manager en recherche permanente de sens que vous percevez comme de plus en plus indispensable dans le management d’entreprise. Quelle est l’origine de cette démarche ?

L’élément déclencheur à cette démarche a été le constat quasi régulier dans mes missions d’accompagnement en entreprise d’une souffrance au travail qui ne doit plus être une fatalité. Le monde du management se doit aujourd’hui de réfléchir autrement en remettant en cause les certitudes trop assurées. La cause profonde de ces décalages entre les attentes des salariés d’une part et celles de l’entreprise de l’autre est trop souvent liée à la sous-qualité du management au sens large et cela va du middle-management à la gouvernance.

 

Quelques-unes de ces valeurs sont primordiales dans un management humaniste, elles se nomment : écoute, justice, exemplarité

 

J’ai alors essayé de trouver des remèdes aux symptômes et il m’a semblé que tout bon manager se devait de poser les valises ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité