publicité

SORTIE DE ROUTINE

Abonné

 

Aller dans le sens de son interlocuteur… pour mieux le convaincre du contraire ! Partie 2 : le faire aller au bout de ses responsabilités

15/01/2019 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | E=MC²

responsabilite-collaborateur © pathdoc - adobestock

Quoi qu’il arrive, votre collaborateur ne change pas d’avis. Après avoir utilisé la technique « toujours d’accord avec lui  », il faut le faire atterrir. Il prendra alors conscience de sa responsabilité professionnelle.

Cet article fait suite à notre article : Aller dans le sens de son interlocuteur… pour mieux le convaincre du contraire ! Partie 1 : ne pas entrer dans le conflit

 

Vous savez que le président n’est pas contre une mesure exceptionnelle si elle est justifiée. Mais après tout, nous ne sommes pas obligés de considérer qu’Aires de liberté peut en bénéficier !

 

Faire émerger la responsabilité du collaborateur

Gilbert s’est interrompu. Le manager reprend :

- Aires de liberté m’a fait parvenir des courriers de parents qui s’inquiètent sur la reconduction des subventions. Vous êtes le mieux placé pour leur répondre et expliquer notre décision.

- Mais… je suis comptable !

- Justement, vous êtes la personne la plus compétente pour justifier pourquoi les enfants n’iront plus en séjours de rupture. Tenez, voici les courriers ! À demain Gilbert pour le compte rendu de vos réponses ! »

- …

Interloqué, l’agent ne s’attendait ni à l’accord de son supérieur hiérarchique, ni à assumer la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité