publicité

ENSEMBLE C'EST BEAUCOUP MIEUX

Abonné

 

Organisations publiques : le pari de l’intelligence collective

18/01/2019 | par Jean-Jacques Roux | Innovation

525-intellgence.collective.AdobeStock_206371462 ©fotogestoeber - Adobestock

Jamais plus qu’aujourd’hui, dans notre contexte de restrictions, il n’a été aussi pertinent et urgent de se focaliser sur les individus et donc la ressource humaine. Quand la main-d’œuvre s’appauvrit en nombre, elle doit s’enrichir en qualité.

Parcourons les méandres de l’Histoire de notre civilisation accompagnés par Esope, penseur de l’antiquité grecque. Une histoire de corps humain. Une histoire d’estomac et de membres.

 

L’histoire et le corps humain au service des organisations

À une époque où la guerre était l’état habituel du genre humain, Esope se préoccupait des dissensions récurrentes entre les soldats et leurs officiers en utilisant une parabole où le corps humain se partageait en organes et membres indépendants et autonomes. Des tensions vives émergèrent de cette cohabitation et il nous les relate : « les pieds se prétendaient plus forts que l’estomac : la preuve, disaient-ils, nous te portons. Mes braves, répondit l’estomac, sans la nourriture que je vous fournis, vous ne pourriez rien porter par vous-mêmes ». Ainsi, concluait Esope, « dans une armée, le nombre ne sert à rien si les généraux n’y vont pas de leurs meilleures idées. »

 

Le successeur doit avoir des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité