publicité

IL Y AVAIT URGENCE

Abonné

 

Comment un ensemble hospitalier a mutualisé ses fonctions supports

23/01/2019 | par Eric Delon | Innovation

hopital-AdobeStock_99592855 ©Andrey Popov - adobestock

Un centre hospitalier pilote la convergence des systèmes d’information de tout un « territoire » de soins. Résistance au changement, peur de se faire « manger par le gros »... Des situations qu’ont connues beaucoup de collectivités. Entretien avec Mickaël Taine, directeur des systèmes d’information du groupement hospitalier universitaire de Champagne, en charge de ce chantier.

Pouvez-vous présenter le projet managérial dont vous avez la charge ?

La loi de Santé du 27 janvier 2016 prévoit que les hôpitaux doivent s’organiser en groupements hospitaliers de territoire (GHT) avec une mutualisation des fonctions supports (information médicale, achats, systèmes d’information et politiques de formation). L’objectif est d’élaborer un projet médical partagé entre les établissements, axé sur le principe des filières de prise en charge des patients et sur celui de l’égalité d’accès aux soins.

 

« L’objectif est d’élaborer un projet médical, axé sur le principe des filières de prise en charge des patients et sur celui de l’égalité d’accès aux soins »

 

Le groupement hospitalier universitaire de Champagne (GHUC) est la fédération de 14 établissements de santé publics (1 centre hospitalier universitaire, 3 centres hospitaliers, 1 établissement public de santé mentale, 3 ex-hôpitaux locaux et 6 Ehpad). Le groupement est coordonné par un ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité