publicité

BONNE (?) PAROLE

Abonné

 

Revoilà le serpent de mer de la réforme

04/02/2019 | par Michaël Verne | RH

525-ouvrh-infos-importantes ©DOC RABE Media - adobestock

Indemnité de départ volontaire, recrutement des agents contractuels, régime indemnitaire… Malgré les protestations, le gouvernement entend garder le cap de sa réforme de la fonction publique. Les mesures qui concernent la FPT méritent quelques remarques.

Dans le contexte actuel, il faut saluer la détermination et le courage du gouvernement à engager la réforme de la fonction publique, malgré l’opposition des syndicats qui souhaitent son report. C’est en tous cas l’annonce qui a été faite récemment par le porte-parole du gouvernement, qui prévoit pour la fin mars l’examen du projet de loi afférent par le conseil des ministres.

On ne connaît toutefois pas, à ce jour le contenu précis de cette réforme, mais simplement les grands axes, dont on peut d’ores et déjà commenter ce qui concerne la FPT.

 

Hypocrisie généralisée

Oui, il est nécessaire d’assouplir les règles régissant l’indemnité de départ volontaire qui n’a pas rencontré de succès en pratique pour une raison simple : s’agissant d’une démission et donc d’une renonciation volontaire à la protection du statut, l’indemnité allouée est exclusive du bénéfice de l’assurance chômage. Seuls les aventureux ou ceux ayant donc l’assurance de retrouver un emploi, choisissent donc ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité