publicité

CE QU'ON MET DEDANS

Abonné

 

Idées reçues sur le bonheur au travail : faut-il plutôt parler de bien-être ou de qualité de vie au travail ?

26/02/2019 | par Marie-Pierre Demon Feuvrier | E=MC²

bonheur-bienetre-1 ©MG - adobestock

Dans une série d’articles, nous allons décortiquer la notion de bonheur au travail. Première question pour avancer  : pourquoi le bonheur au travail ne s’assimile-t-il pas au bien-être au travail ?

Cet article est le premier d’une longue série, qui vise à faire la lumière sur le bonheur au travail. Le but est de lever le voile sur l’imbroglio bonheur. Attendez-vous à des surprises. La première idée préconçue étudiée ici est la suivante : « on ne devrait pas parler de bonheur au travail. Bien-être ou qualité de vie au travail est plus approprié ». Vrai ou faux ?

 

Idée fausse

Le bonheur est une notion polymorphe. Déjà, au sens commun, il représente plusieurs choses. Si l’on prend les conceptions philosophiques, c’est encore pire. Les chercheurs se sont penchés sur le sujet très tardivement. Cela fait 20 ou 30 ans, c’est jeune, en sciences. Plusieurs vont même jusqu’à indiquer qu’ils ont préféré utiliser le terme « bien-être » au lieu de « bonheur » pour éviter qu’on ne croie qu’ils travaillent sur un sujet mièvre et sentimental.

En science, on ne peut se contenter des notions courantes : on doit y placer des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité