publicité

INCONSCIENTS !

Abonné

 

Idées reçues sur le bonheur au travail : « On ne peut pas parler de bonheur au travail parce que le travail est quelque chose de difficile »

05/03/2019 | par Marie-Pierre Demon Feuvrier | E=MC²

motivation © alphaspirit - adobestock

Vouloir faire s’accorder les mots bonheur et travail, un contresens ? Car au travail, on n’est pas là pour rigoler. Chef, un café et du bonheur ! Une pure illusion ou une bonne blague ?

« On ne peut pas parler de bonheur au travail parce que le travail est quelque chose de difficile » : faux et archi-faux !

Grâce aux réponses aux deux idées préconçues abordées dans deux précédents articles (Faut-il plutôt parler de bien-être ou de qualité de vie au travail ?), vous possédez à présent quelques clés pour y répondre : les ingrédients du bonheur ou bien-être au travail d’une part, et le tabou judéo-chrétien d’autre part. Dans cet article, on va rajouter quelques clés supplémentaires.

 

Le facteur relationnel est maltraité

Rappelons que le bonheur est étudié scientifiquement. On connaît donc à présent les facteurs qui contribuent à notre bonheur. Seulement, si on prend la voie du bonheur plaisir, ou bien-être subjectif, en effet, chacun peut trouver du plaisir avec des choses fondamentalement différentes (Idées reçues sur le bonheur au travail : est-ce une mode ?). En revanche, si on utilise d’autres concepts pour décrire le bonheur, il en existe certains qui sont ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité