publicité

TU ME SUIS ?

Abonné

 

« Eurêka, j’ai trouvé ! » ou comment aider son collaborateur à « faire tilt » – Partie 2 : combiner les modes de management

22/03/2019 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | E=MC²

tilt2-AdobeStock_163761545 ©siraanamwong - adobestock

Tout change quand un élément de la situation de travail change. Dans une situation inconnue, l’expert peut se retrouver en condition d’apprentissage. Le manager doit alors aider son collaborateur à repérer, dans la situation de travail inconnue, des éléments qu’il connaît déjà. La confiance entre le collaborateur et le manager sera l’effet levier de la résolution du problème.

Appelé à l’aide dans une situation d’urgence (voir notre précédent article) par Alexandre, professionnel aguerri, Martial entreprend de le guider par téléphone. Une fois un premier diagnostic sur la situation mené grâce à un questionnement initial rapide, Martial recourt à la seconde phase, le diagnostic de la réparation à effectuer. Il sait que c’est la première fois que son collaborateur va exécuter ce type d’intervention. Il n’a plus en face de lui l’expert qui maîtrise la façon de procéder mais un professionnel en situation d’apprentissage qui attend d’être guidé.

 

Une relation de confiance

Alors, Martial va adapter son type de management. Du mode délégatif approprié pour un expert, il adoptera un type de management mixte ajusté à la situation d’apprentissage : entre un mode didactique quand il lui indiquera précisément ce qu’il faut faire et comment le réaliser et un mode collaboratif adapté à la posture d’expert de son collaborateur, quand il le questionnera pour savoir ce qu’il en ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité