publicité

TAUREAU ALLIÉ

Abonné

 

Manager comme… un gardian

28/03/2019 | par Franck Plasse | Innovation

Gardian camarguais, Bouches-du-Rhône, Gard, Occitanie, France. ©Bernard GIRARDIN _ adobestock

Vous pensiez qu’on dirige des taureaux comme des bêtes ? Erreur, en Camargue, les gardians savent s’appuyer sur des outils sommaires et parier sur une forme de collaboration avec les animaux. L’idée ? Repérer les signes, s’appuyer sur des alliés, concentrer ses efforts sur le nécessaire.

banniere-managercomme

 

Depuis deux mille ans, les hommes élèvent des bovins en Camargue. Véritables cow-boys français, les gardians y ont la charge de manades. Ces troupeaux en semi-liberté regroupent des centaines de bêtes véloces de 250 à 400 kg, d’une race dite « brave », c’est-à-dire considérée comme encore sauvage. Pour organiser et gérer les déplacements des manades, les gardians ont pour uniques outils de travail un cheval et un trident ! C’est dire que c’est leur méthode plus que leur équipement qui fonde leur efficacité…

 

Agir au bon moment

« […] Il ne suffit pas de posséder telle « intelligence » et telle autre, il faut encore savoir s’en servir. Être intelligent, c’est utiliser au bon moment et convenablement les moyens dont on dispose » écrivit le psychologue René Zazzo. L’heure, c’est l’heure ; avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure, comme le dit d’une autre façon la chansonnette montmartroise. Le gardian sait qu’il est inutile de vouloir déplacer ses bêtes ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité