publicité

URGENCE CLIMATIQUE

 

Dév’ éco, dév durable : mesurer localement l’impact environnemental des politiques publiques

01/04/2019 | par Philippe Nikonoff | Actualités

527-DOSS1_AdobeStock_178858587

Il y a déjà 15 ans, Lille a tenté de connaître le prix environnemental du transport routier. Une étude qui a dû dépasser les difficultés du chiffrage de certains coûts. Mais qui posait déjà les bases de ce que nous devrions généraliser aujourd’hui.

Depuis le protocole de Rio en 1992, puis de Kyoto en 1997, on sait que l’action publique (locale, nationale, européenne) est largement insuffisante au regard de la gravité de la menace environnementale. Assurément oui. Pour autant, on pourrait avancer vers une mesure plus précise de l’impact environnemental des politiques publiques, locales notamment. Illustration.

 

Lille 2003 : le coût réel du transport routier de marchandises en ville

En 2002, la direction de l’évaluation de Lille Métropole fait réaliser une étude pour fournir une estimation du coût réel du transport de marchandises en ville. Ce coût à mesurer est donc un « coût total » qui inclut le coût environnemental de l’activité.

Pour ce faire, il a fallu :
- lister les « externalités négatives » (1), c’est-à-dire les effets négatifs non voulus de l’activité : émissions de particules, gaz à effets de serre, accidents, mortalité, congestions routières, bruit, etc.
- recenser/exploiter les études, méthodes, outils ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité