publicité

GARDONS LE CAP !

Abonné

 

La mobilité « inter-fonctions publiques » a le vent en poupe

05/04/2019 | par Anne-Laure Vojique | RH

Fliegende Fische ©WunderBild _ adobestock

Le Conseil d’État a récemment tranché plusieurs points importants sur la mobilité des fonctionnaires. Le changement s’incarne dans trois mesures importantes.

Tout au long de sa carrière, un agent public a la possibilité de changer d’emploi pour améliorer sa situation et/ou accroître ses responsabilités. Ces mécanismes de mobilité peuvent s’entendre au sein d’une même fonction publique, ou plus largement, entre les différentes fonctions publiques.

 

Trois mesures phares

C’est cette mobilité « inter-fonctions publiques », que le Conseil d’État juge comme constituant une garantie fondamentale de la carrière d’un agent, qui est actuellement sous le feu des projecteurs depuis la parution de l’ordonnance n° 2017-543 du 13 avril 2017 portant diverses mesures relatives à la mobilité dans la fonction publique.

 

Les fonctionnaires détachés pourront en effet voir cet avancement immédiatement pris en compte

 

Trois mesures phares sont à noter. La première est incontestablement la portabilité du compte épargne temps et plus précisément la conservation par l’agent du bénéfice des droits aux congés acquis au titre de son compte épargne-temps en ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité