publicité

PROJECTION

Abonné

 

Bilan de mandat : ne pas oublier d’intégrer la dimension financière

12/04/2019 | par Laurent Guyon | Finances

Financial accounting Pen and calculator on balance sheets ©Wrangler - adobestock

L’intégration au sein du bilan de mandat des données financières est un impératif de transparence. C’est aussi un impératif de bonne gestion car cela permet aux équipes concurrentes d’élaborer leur stratégie financière pour le prochain mandat et de proposer aux électeurs un projet compatible avec le maintien durable des équilibres financiers de la collectivité.

Les départements, régions et Sdis viennent juste de passer le cap du mi-mandat. Plusieurs exécutifs locaux ont souhaité présenter à leur assemblée délibérante un bilan à mi-parcours des actions réalisées. Pour les communes et EPCI, le moment sera venu, l’année prochaine, de clôturer la mandature en établissant un relevé des réalisations complètes du mandat écoulé. Alors que les citoyens exigent des décideurs publics, de façon de plus en plus pressante, des comptes précis sur la qualité de leur gestion, alors que certains exécutifs locaux ont pris l’habitude de lister actions et investissements réalisés, les contraintes financières qui pèsent désormais sur les collectivités et la sensibilité de la population aux thématiques fiscales doivent les inciter à intégrer dans leur communication une dimension financière plus importante qu’auparavant.

 

Bilan de mandat, un outil indispensable

Pour que le bilan de mandat soit le plus complet possible, il doit présenter à la population ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité