publicité

TIC TAC, TIC TAC

Abonné

 

Les managers territoriaux à l’épreuve du temps et de l’espace !

17/04/2019 | par Laurence Malherbe | E=MC²

528-ouv-mngt ©nakedcm _ adobestock

À force de vouloir gagner du temps, on en perd. Pourtant, le temps de manager est nécessaire. Et à vouloir toujours tout faire, on ne prend pas le temps de ne rien faire.

Alors que le serpent de mer du temps de travail des fonctionnaires ressurgit à l’occasion de la réforme de la fonction publique, la question du temps est devenue l’obsession de la plupart des cadres territoriaux.

 

Les signaux d’alerte sont bien là

Notre vocabulaire s’est d’ailleurs considérablement enrichi de mots tels que hyperconnexion, « multitasking », télétravail, conciliation des temps…, comme si nous disposions désormais de la capacité d’exercer nos activités dans plusieurs univers parallèles, avec cette impression permanente d’un temps de travail multidimensionnel.

Et pourtant, plus nous rationalisons nos tâches grâce au numérique, plus nous affectons ce temps libéré à d’autres activités.

 

Contrairement à ce que l’on pense souvent pour se rassurer, le cerveau humain n’est pas multitâche

 

Conséquences de tout cela, alors que le débat est à l’allongement du temps de travail des fonctionnaires, on ne peut que constater que nous n’avons jamais autant ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité