publicité

SINE QUA NON

Abonné

 

Faire coacher sa direction générale : quels effets ?

19/04/2019 | par Emilie Baudet | E=MC²

528_coaching © Rawpixel.com - adobestock

Les promotions aux postes de direction ne signifient pas forcément que les compétences managériales sont au rendez-vous. C’est pourquoi de plus en plus de collectivités recourent au coaching interne, individuel ou d’équipe. Ces solutions d’accompagnement ont bien des effets positifs.

Les directions générales (ou les Codir) sont sous pression : elles doivent donner le cap dans l’incertitude, être inventives pour maintenir un niveau de service public malgré des dotations en baisse, rassurer les équipes, faire preuve d’agilité et accompagner les évolutions (attentes d’horizontalité notamment) – le tout en équipe, de manière coordonnée, efficace.

 

Le poids des équipes dirigeantes (ou le paradoxe)

Or, les femmes et les hommes qui composent les collectifs de direction générale, comme les autres, rencontrent des difficultés à se comprendre, à communiquer, à se faire confiance. Comme les autres, ils traversent des phases de doute, s’interrogent parfois sur le sens de l’action. Comme les autres, ils sont démunis dans certaines situations conflictuelles ou face à certains actes de management.

Devenir directeur ou directeur général ne fait pas de la personne un professionnel du fonctionnement d’équipe, du management ou de la connaissance de soi – pourtant si essentielle ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité