publicité

IL VA ENCORE FALLOIR PATIENTER...

 

Loi « dépendance » : les départements dans l’expectative

28/05/2019 | par Séverine Cattiaux | Actualités

529-dependance ©thodonal-adobestock

Cofinanceur et chef d’orchestre localement de l’accompagnement de l’autonomie des personnes âgées, les départements alertent depuis des années sur les limites d’un modèle économique. La future loi « dépendance » pourrait rebattre les cartes…

Le système du financement de l’accompagnement de l’autonomie des personnes âgées est à bout de souffle. L’une des explications vient du fait que l’État a confié aux départements un rôle de chef de file de la politique dépendance au niveau territorial, sans lui octroyer les moyens à la hauteur des besoins qui vont croissant. De fait, à devoir couvrir les deux tiers du financement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), les départements tirent de plus en plus la langue. Car ladite allocation vise à payer une partie du personnel dans les établissements et les interventions, de plus en nombreuses, des professionnels au domicile des personnes âgées.

 

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie ne couvre toujours qu’un tiers des dépenses de l’APA

 

Et les départements ne sont pas au bout de leur peine. En 2050, 5 millions de Français auront plus de 85 ans, et le nombre d’aînés en perte d’autonomie aura presque doublé. Au grand dam des conseils ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité