publicité

SALE TYPE

Abonné

 

Au pays de Polisson… vive la manipulation !

20/06/2019 | par Nathalie Loux | Perso

polisson ©freshidea - adobestock

Bienvenu au pays de la perversion et des faux-semblants. Pour son profit exclusif, Polisson est capable des pires manipulations. Ce sont ses collaborateurs les plus faibles qui en font les frais. Raisons de plus pour ses supérieurs de ne pas laisser faire.

Dans ce troisième pays, le fils naturel de Machiavel, Polisson avance dans la vie face cachée et en apparence, se plie en quatre pour sa hiérarchie. Sa devise, « Mentez, mentez, disait Voltaire, il en restera toujours quelque chose ». Prendre le pas sur autrui, faire prévaloir son opinion, vouloir avoir raison et faire croire que l’autre a tort, avoir assez de culot pour obtenir des avantages indus, en somme manipuler et gagner à tout prix, voilà ce qui l’anime.

 

Polisson développe l’écoute apparente et la dissimulation, il promet beaucoup, mais tient peu ses promesses

 

Diviser pour mieux régner

Au fond, il souhaite impressionner autrui, épater la galerie, et se faire remarquer. Habile, il adapte ses discours en fonction de ses interlocuteurs. Conspirateur, fabriquant de bruits et de rumeurs, créateur de conflit, roi de la zizanie, il pratique la division pour mieux régner. Le secret de sa réussite : flatter, plaire et séduire la hiérarchie et les fonctions d’autorité. Il ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité