publicité

CE N'EST PAS INÉLUCTABLE

Abonné

 

Statut de fonctionnaire : chronique d’une mort annoncée ?

19/08/2019 | par Annie Letty Keribin | RH

530-ouvRH-AdobeStock_237032761 ©jozefmicic - adobestock

Transformation, (r)évolution… ? La loi « fonction publique » 2019 ouvre la perspective d’une contractualisation (publique... ouf !) des effectifs largement renforcée.

Article publié le 13 juillet 2019 

 

En cumulant les possibilités de pourvoi de postes permanents par des contractuels (CDD de mission de 1 à 6 ans, CDD puis CDI sur emplois permanents des 3 catégories, communes de  moins de 1 000 habitants, temps non complet,…), l’objectif de 70 000 suppressions de postes de fonctionnaires territoriaux peut être rapidement et largement dépassé.

 

Un contexte en évolution

D’autant que le contexte y est favorable : arrivée de nouveaux élus en 2020, évolution sociologique des candidats à l’emploi, aspirations des agents en poste (la sécurité et la carrière unique ne sont plus leur priorité), recrutement plus lié à l’emploi qu’au statut…

S’y ajoute une augmentation sensible de structures telles que les SPL, EPIC, SPIC… dont les salariés relèvent essentiellement du droit privé (la loi prévoit le détachement obligatoire des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité