publicité

AU PIED DU MUR

 

Climat : le changement de politique, c’est maintenant

27/08/2019 | par Nicolas Braemer | Actualités

530-edito-climat ©Emmanuel - adobestock

La radicalité du changement climatique impose une radicalité de notre changement. À défaut de pouvoir compter sur des dirigeants aveugles, il faudra pouvoir compter sur les élus locaux. Aux citoyens de faire qu’il en soit ainsi.

Voilà donc une équation simple, posée par le GIEC : si nous voulons limiter le réchauffement climatique à 1,5°, il nous faudra arriver à la neutralité carbone en 2050.

Le temps presse. 2050, au vu de la tâche titanesque que nous devons accomplir, c’est demain. Une trentaine d’années pour changer de fond en comble notre manière de produire et de consommer, ce n’est rien.

Car vu les sales habitudes que nous avons prises depuis plus d’un siècle, c’est tout un système qu’il faut changer. Celui où il faut toujours produire plus, celui où l’on se préoccupe d’abord de fabriquer, mais presque jamais des conséquences de cette production.

Celui, surtout, où la croissance économique et la consommation sont l’alpha et l’oméga absolu.

 

Les vrais acteurs du monde qui meurt

Qu’il faille une action urgente, sans précédent, et collective dans tous les domaines, commence à rentrer dans les têtes. Les jeunes nous y poussent comme jamais. Comme nous y poussent aussi le nombre croissant de voix dans les ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité