publicité

L'ÉTAT DES CHOSES

Abonné

 

Le harcèlement, une situation incompréhensible pour la victime et souvent inconsciente pour le harceleur

05/09/2019 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | E=MC²

manager-harcele-1 ©kieferpix - adobestock

Margot a pris depuis peu son poste de DGS. Elle est tellement sollicitée par son équipe de direction, pour un rien, qu’elle craque presque. Est-ce du harcèlement ? Autre chose ? Comment savoir…

Le harcèlement se définit par un enchaînement d’agissements hostiles répétés visant à affaiblir psychologiquement la personne qui en est victime. Ce type de comportement peut être habituel et impliquer le statut social et physique. Il peut s’agir de harcèlement moral, comme des insultes ou des menaces, ou d’agressions physiques chez un ou plusieurs individus parfois discriminés sous prétexte de leur couleur de peau, religion, genre, orientation sexuelle ou autres différences comme les capacités physiques ou mentales.

Identifier le harcèlement en fonction d’un des 18 critères de discrimination de la Halde (1) n’est pas forcément facile pour la victime dont la réalité est d’être harcelée, quand, la plupart du temps, son agresseur n’est pas en conscience de la raison de ses actes, ni de l’acte lui-même en tant qu’acte de harcèlement.

 

Seule contre tous

Effectivement, le harcèlement peut avoir d’autres motifs ou mobiles implicites et parfois en dehors de tout cadre discriminant. Pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité