publicité

JEUX DE POUVOIR

Abonné

 

Maire-DGS : C’est qui le patron ?

13/09/2019 | par Dominique Filatre | E=MC²

hand holding chess ©venerala - adobestock

De nouveaux élus municipaux vont prendre place dans quelques mois. Il est temps de reconsidérer notre vision de la collaboration entre maire et DGS : un contrat explicite et public de gouvernance doit accompagner le mandat.

La prise de position hostile de l’Association des maires de France à l’introduction d’une définition des pouvoirs des DG dans le code général des collectivités territoriales (CGCT), notamment en matière de ressources humaines, a mis ce printemps dernier une lumière plus crue sur nos malaises profonds. J’approuve sans réserve le principe de confier la responsabilité d’employeur au DGS, néanmoins le choix du SNDGCT de placer la discussion essentiellement sur le plan juridique m’a toujours paru inapproprié.

 

Lire aussi : Définition du poste de DGS : retour vers le passé

 

Rompre avec les contradictions

Deux légitimités dans nos collectivités, l’élective et la professionnelle, cohabitent sans être ni assimilables, ni hiérarchisables, quoique disent le code et les juges administratifs à la place de nos collectivités. La définition des rôles devrait précéder les règles qui précisent le détail. Nous vivons sous une avalanche de règles qui rendent sots, y compris nous, les ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité