publicité

PLACE ASSIGNÉE

Abonné

 

Scarabée Biocoop rompt avec la hiérarchie en passant à l’holacratie

19/09/2019 | par Eric Delon | Innovation

image of tangram puzzle blocks with people icons over wooden table ,human resources and management concept ©tomertu - adobestock

Quatre ans après la profonde transformation managériale que représente le passage à l’holacratie, l’un des managers de la coopérative rennaise revient sur le processus et dresse un bilan. Première partie de cette expérience : la mise en place d’un nouveau système.

« Redonner du sens au travail. Avoir un cap à suivre, quelque chose de plus grand que nous ». Voilà, comment Hugo Mouraret, chargé  Développement, Innovations et Web marketing de l’entreprise Scarabée Biocoop, résume la révolution managériale qu’a représenté le passage à l’holacratie, en 2015, pour cette coopérative rennaise qui vient d’ouvrir, en août dernier, un neuvième magasin bio et qui possède également 4 restaurants bio et écologiques dans la cité bretonne.

 

Faire disparaître la hiérarchie traditionnelle

Née en 1983, l’entreprise fut, dès son origine, un rassemblement spontané de citoyens soucieux de trouver des produits répondant à leurs besoins (bio, sans pesticide, locaux, en vrac). « Très vite, ce rassemblement s’est transformé en coopérative de consommateurs dans laquelle les clients des magasins pouvaient devenir sociétaires de la coopérative et ainsi donner leur avis, voter les orientations », rappelle Hugo Mouraret.

 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité