publicité

ÇA, JE CONNAIS

Abonné

 

De la réflexivité à la compétence transférable… ou l’apprentissage en situation de travail

09/10/2019 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | Perso

Man shaking robot hand, dark gray wall ©denisismagilov - adobestock

Chacun d’entre nous dispose d’un système de compréhension qui lui est propre en lien avec son expérience, ses émotions, ses jugements ou ses savoirs : son schème. Partir de l’intelligibilité du schème, c’est placer en toile de fond l’identité professionnelle comme paramètre majeur à l’émergence d’une compétence clé ou au transfert d’une compétence. C’est un apprentissage en situation de travail.

apprendre-travail

 

Lors de l’entretien réflexif (le TOTE), le coach a su guider son collaborateur pour que ce dernier revienne sur des réponses qui lui semblaient avoir manqué des étapes (Test Out). Ainsi, dans l’explicitation de la tâche, Mathias a pu élucider des actions élémentaires qu’il n’avait pas encore révélées. Pour sortir de la situation à problèmes à laquelle il se confrontait pour la première fois – savoir évaluer le résultat d’une machine intelligente – un élément a émergé en situation et l’a aidé à rompre avec son sentiment d’incompétence : il lui fallait toucher les dossiers d’appel d’offres en papier. Dans la construction cognitive et subjective, au quotidien, de ses prises de décision, sa perception kinesthésique des dossiers papier était reliée à l’accomplissement d’une valeur forte, celle du service public.

 

De facto, il a répondu à la dernière question non posée, celle de sa finalité : pour quoi faire, pour qui ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité