Pour ou contre l’intercommunalisation de l’eau ?

Prévue par la loi Notre, le passage obligatoire de la gestion de l’eau à l’intercommunalité a du plomb dans l’aile. Les maires râlent et le Sénat relaie leurs états d’âme. D’un coté donc, les élus qui veulent conserver l’eau dans le giron communal, au nom d’une histoire parfois légèrement mythifiée, pour les autres, un autre « sens de l’histoire », qui considèrent comme une aberration que, comme c’est le cas aujourd’hui, plus de la moitié des services d’eau potable desservent des populations de moins de 1000 habitants. Alors, faut-il conserver à tout pris une eau de très grande proximité ou se décider enfin à transférer à l’interco ? À vous de voter… et de commenter.

 

DONNEZ VOTRE AVIS (déjà 30 votes)

Voter POURVoter CONTRE