DANS L'ADN

Abonné

 

Monochronie et Polychronie, deux modes culturels d’organisations

12/12/2019 | par Nathalie Loux | E=MC²

dossier-temps2

Faire une ou plusieurs choses à la fois, ce n’est pas qu’un comportement individuel. Des dominantes clairement culturelles existent : de celles qui font arriver un train à l’heure ou en retard.

banniere-perception-du-temps

Dans son approche du temps, l’Humain est soit plutôt monochrone, soit plutôt polychrone. Ces deux « manières de fonctionner » méritent explication : comment fonctionnons-nous ?

 

Une approche culturelle du temps

Le premier, l’anthropologue américain Edward T. Hall, s’intéressa à l’approche différente du temps lié aux cultures (1). Il définit monochronie et polychronie en ces termes « J’ai appelé polychrone le système qui consiste à faire plusieurs choses à la fois et monochrone le système qui consiste, au contraire, à ne faire qu’une chose à la fois ». Il renvoie ici clairement, dans sa définition, à la spécialisation du temps. Monochronie et polychronie sont deux des plus importantes formes de micro temps et se caractérisent par un système temporel propre au niveau ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?