ATTENTION DANGER ?

Abonné

 

Le « nudge » est-il compatible avec le management ?

22/01/2020 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | E=MC²

dog-843800_640 ©PourquoiPas_Pixabay

L’utilisation croissante du nudge par les entreprises pose question. En interne ou en publicité, on confie même à l’intelligence artificielle le soin de motiver les troupes. Les faiblesses de la gouvernance justifient-elles ces démarches ?

Les articles précédents (lire « L’incitation » dans les politiques publiques est-elle éthique ? et Ce que l’approche comportementale nous apprend du nudge) ont questionné l’éthique de l’utilisation des nudges dans les politiques publiques et interpellé sur l’impact produit sur les personnes, réflexe non programmé ou intention consciente.

Le biais cognitif, ou manière sélective d’interpréter les informations en fonction de sa propre expérience, a été introduit dans les années 1970 par des psychologues (1). Il a été conforté par des approches comportementales telles la PNL (2). Ils ont montré qu’il ne suffit pas de convaincre ou se former pour passer à l’acte. Quelle serait l’incidence des nudges sur le comportement des agents dans le management ?

 

« Coups de pouce »

Les sciences ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?