SUJET DU BAC

Abonné

 

Cadre territorial : limite de la réalité ou réalité de la limite ?

24/01/2020 | par Luc Chaperon | E=MC²

limite

Avec un monde qui change, l’expertise des cadres territoriaux doit évoluer. Au-delà de ce qui fait la légitimité technique, l’habileté politique, des certitudes acquises (parfois il y a longtemps), une nouvelle manière de faire permettra de donner des conseils plus avisés et plus entendus.

C’était au siècle dernier, le sujet de philo sur lequel nous devions plancher pour le Bac était : « La raison humaine est-elle, par nature, conduite à supposer dans le monde plus d’ordre qu’elle n’en trouve ? ». Depuis, errant dans la vie publique locale, je cherche…

Nos dispositions intellectuelles sont-elles en capacité à voir le monde tel qu’il est ? La vérité singulière d’une idée, d’un parti, d’une participation citoyenne, à un instant donné, va-t-elle ordonner une amélioration sociale ? Et si les élus savent mieux que quiconque «… que ce que me disent les Français, Jean-Pierre Pernaut, c’est que… », le rapport entre la réalité, l’idée, et la communication de l’idée reste certainement à questionner.

 

Enracinés au territoire

Alors que les équipes de campagne planchent sur les futurs programmes municipaux, peut-être pouvons-nous les conseiller de relire Ortega y Gasset : « Une perspective n’est pas une fiction, mais une dimension de la réalité, son organisation ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?