publicité

TOUT DOUX

Abonné

 

Le bloc communal soigne ses recettes

06/03/2020 | par Nicolas Braemer | Finances

FIN_OUV_pishit-_AdobeStock_320829987

Les finances locales se portent bien, et celles du bloc communal n’échappent pas à la tendance. Après des années de vaches un peu maigres et de bouleversements des périmètres, l’heure est à la stabilité.

Après des années qui ont fortement bouleversé leur paysage institutionnel, où en sont les finances intercommunales ?

La réponse de la Banque postale (1) dresse un tableau plutôt satisfaisant. Le grand changement des années précédentes touche à sa fin : 2019 n’aura vu fusionner que quelques EPCI de plus que l’année précédente.

 

Une année de stabilisation

De même, la généralisation de la fiscalité professionnelle unique (FPU) voulue par le législateur progresse encore, mais sur un rythme nettement ralenti (12 groupements de plus qu’en 2018), ce qui joue sur l’évolution des reversements fiscaux. 85 % des groupements sont aujourd’hui concernés par ce régime de FPU. Enfin, 2019 aura été marquée par une stabilité en termes de transferts de compétences : Gemapi, c’était en 2018 et la compétence eau et assainissement, ce sera au mieux à partir de 2020. La stabilité, c’est aussi pour les finances ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité