SE DONNER LES MOYENS

Abonné

 

Les marchés publics sont-ils solubles dans l’agilité ? (1) : Agilité et procédures de consultation

11/03/2020 | par Patrick Mareau | Juridique

MP-agilite_©TSUNG-LIN-WU---AdobeStock_96734395

Largement connue et utilisée dans le privé, la méthode Agile permet de concilier l’efficacité et les économies de moyens. Ces qualités la rendent-elles adaptable aux procédures très codifiées et exigeantes de marchés publics ? Première partie de cet examen : la question des procédures de consultations.

L’approche dite « Agile » trouve un terrain propice à son développement dans le secteur public local, à la faveur d’une digitalisation croissante de l’action publique. Érigée en nouvelle doxa de la performance des services publics, cette digitalisation implique pour les collectivités locales l’acquisition d’outils numériques dont les procès de déploiement, souvent complexes, se prêtent très bien en retour aux méthodes Agiles (1). À ce vecteur digital du mode Agile, s’ajoute un accélérateur qui tient à des services publics placés sous contrainte budgétaire. La promesse de l’agilité n’est pas seulement celle de l’efficacité. Elle vise aussi l’efficience, c’est-à-dire l’optimisation des moyens alloués au regard des objectifs que l’on se donne.

 

« Oubliez le cahier des charges ! »

Nous touchons là un aspect essentiel de l’agilité, à savoir la possibilité d’ajuster en continu, jusqu’à l’achèvement d’un projet, et les moyens et les fins. De ce point de vue ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?