À LA BARRE

Abonné

 

La délicate posture des cadres en période de transition

18/03/2020 | par Eric Delon | E=MC²

Businessman Building Up Tower, Business Concept ©ilkercelik_Adobestock

En cette période électorale, l’incertitude oppresse tout le monde : cadres et collaborateurs. Les managers, nous dit l’universitaire David Huron, ont la délicate tâche de rassurer et de donner un cap.

Vous affirmez que la posture des cadres territoriaux est difficile, notamment en termes de périodes de changement, comme par exemple, à l’occasion de ces élections municipales. Comment définissez-vous une posture ?

Une posture peut être définie comme une situation morale, sociale ou matérielle. L’Académie française parle d’une « conduite avantageuse que l’on adopte devant autrui, souvent de façon ostentatoire ». En résumé, il s’agit d’une position attendue au regard d’une situation non moins attendue. Autrement dit, il existe quelque chose de prévisible dans la posture d’un cadre, tant dans ses réactions, dans sa communication, dans sa manière de gérer mais aussi dans son relationnel voire même dans sa retenue face aux évènements.

 

Bien souvent, l’incertitude amène le cadre à minimiser les inquiétudes de leurs propres collaborateurs

 

Le cadre impulse naturellement. Il doit montrer l’exemple, en toutes circonstances. En période d’incertitude et de changement. Il doit à la fois ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?