LES BONNES LEÇONS À TIRER

Abonné

 

Le conseil départemental de Seine-et-Marne en mode poursuite d’activité

20/05/2020 | par Eric Delon | Innovation

AdobeStock_325022518 ©Adobestock

Télétravail, visioconférence, équipe de direction présente alternativement dans les locaux afin de se conformer aux mesures barrières, l’exécutif départemental francilien est en ordre de marche pour lutter contre l’épidémie.

À l’instar d’autres collectivités territoriales, le conseil départemental de Seine-et-Marne (5 000 agents) s’est mis en ordre de marche pour faire face à la pandémie du Coronavirus. Premier outil stratégique activé, le Plan de continuation d’activité (PCA), un outil certes indispensable, mais non obligatoire.

 

Définir les missions indispensables

« Nous possédions déjà un Plan de continuation d’activité grippale que nous avions réalisé en 2009 en prévision de l’épidémie de grippe A. Il s’agit d’un avantage non négligeable. Forts de ce document, nous avons défini quelles étaient les missions indispensables et celles qui ne l’étaient pas dans la période incertaine que nous vivons », explique Simon Bacik, le secrétaire général auprès du directeur général des services.

 

« Il nous a fallu prendre en compte les dimensions propres à cette épidémie »

 

Ce PCA – un document de 200 pages — a cependant été réactualisé afin de prendre en compte ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?