CONSENSUS ?

 

Revenu universel : les territoriaux ont la parole

20/05/2020 | par Séverine Cattiaux | Actualités

ACTU_©Reddogs_AdobeStock_121457453

À l’heure de la crise sanitaire, le revenu universel revient en force, et ses partisans d’appeler à sa mise en place imminente. Sur cet enjeu de société, deux DGS et une DGA livrent leur analyse, à chaud.

« Après les Gilets jaunes qui ont mis en exergue les difficultés de beaucoup de travailleurs, cette crise nous invite encore un peu plus à réfléchir à la nécessité d’un revenu minimum » affirme Martine Poirot, DGS de la communauté de communes du bassin de Pompey, au nord de Nancy. La crise sanitaire n’a pas seulement apporté de l’eau au moulin aux partisans d’un revenu de base, elle a fait visiblement cheminer les esprits des moins convaincus. C’est ce que constate Emmanuelle Chambard, DGA Cohésion sociale et culture à Valence Romans Agglo, dans la Drôme : « cette crise nous a fait mûrir sur la question de ce revenu de base ». Et pour cause, en quelques semaines, la pandémie a fait basculer dans le rouge une quantité de personnes.

 

« On doit vraiment rendre les gens autonomes et ne pas leur imposer l’affront d’aller faire l’aumône »

 

Au vu de la conjoncture, un retour à la normale n’est pas pour demain. Les associations caritatives pourraient même voir dans les prochains mois ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?