PREUX CHEVALIER

Abonné

 

Ces cinq injonctions contraignantes qui conditionnent nos vies : « Sois fort ! » … et si tu t’ouvrais aux autres ?

29/05/2020 | par Nathalie Loux | Perso

powerful hero ©1STunningART_Adobestock

Il est fort, il ne pleure jamais, n’a besoin de personne… Oui mais voilà, ce n’est pas parce qu’on travaille son invulnérabilité qu’on est un bon manager. Et les faiblesses qu’on cache tant finissent par ressortir.

Voir notre précédent article : Arrêt sur le temps : ils sont cinq et ils conditionnent notre vie

 

« Sois fort », « Fais plaisir », « Sois parfait », « Fais vite », « Fais effort »… Ces injonctions, héritées de l’enfance, nous amènent à appréhender le temps d’une manière bien particulière. Chacun, sommes-nous prisonniers d’une de ces manières de faire, de leurs univers et de leurs diablotins ? Quelle influence ont-ils sur nos vies, comment en faire des alliés et ne plus subir leur dictature ? Quelle est l’antidote efficace pour reprendre les rênes de sa vie ?

 

Axé sur les résultats

Sois fort en toute circonstance, voilà le conducteur de « sois fort ». Il se débrouille tout seul, n’a besoin de personne, s’isole de ses sentiments. Il s’est bâti au fur et à mesure une cuirasse bien épaisse qui le protège de ses sentiments. Les exprimer risquerait de le rendre vulnérable. Aussi veut-il être reconnu pour ce qu’il fait et non pas pour ce qu’il est. Pas de brèche dans le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?