AVANT TOUT, CONSERVER LE LIEN

Abonné

 

« S’adapter pour faire face à une crise sanitaire de cette ampleur est aussi un outil managérial »

08/06/2020 | par Eric Delon | E=MC²

AdobeStock_324801805 ©Adobestock

Directeur général adjoint en charge des Solidarités du conseil départemental de Loir-et-Cher, Stéphane Cadoret détaille comment la collectivité s’est adaptée à la crise sanitaire du Covid-19.

Comment avez-vous organisé concrètement votre Plan de continuité d’activité (PCA) afin d’adapter votre collectivité à la crise sanitaire ?

La mise en place de notre PCA, le 16 mars, répondait à trois objectifs. D’une part, assurer la sécurité sanitaire de nos agents et de nos usagers. D’autre part, assurer la continuité de nos missions en faveur des publics les plus fragiles. Enfin, capitaliser sur l’avenir. Concrètement, seuls les agents assurant un service public essentiel, c’est-à-dire ceux qui exercent les fonctions prioritaires ou de support nécessaires à la continuité du service public et requérant une présence physique, ont été maintenus en présentiel sur site. Les autres agents ont été confinés à domicile.

 

Nous assurons une coordination permanente avec les services de justice, la DDCSPP et les services de soins

 

Nous avons organisé le maintien des missions essentielles du service public départemental par télétravail, en réduisant donc au maximum la présence ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?