CE QUI RAPPORTE

Abonné

 

Des conditions assouplies pour la prime d’intéressement à la performance collective

22/06/2020 | par Yves Broussole | RH

Yearly Bonus concept / words of Bonus and Stack coins on background for Encouragement Morale on the table office ©Engdao_Adobestock

Deux décrets ont modifié les conditions d’attribution des primes à la performance collective. Les critères d’attribution ont été précisés, notamment en fonction du développement durable.

JE_MANAGEMENT_2_728x90_220920

 

Deux décrets (1) viennent d’être publiés sur la prime d’intéressement dans les collectivités territoriales et les EPCI. Pour rappel, la prime d’intéressement à la performance collective des services (PIPCS) a été créée dans la fonction publique par la loi n° 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique. Le gouvernement a souhaité mettre en place cette prime à la suite du rapport du député Michel Diefenbacher sur « l’intéressement collectif dans la fonction publique », remis en mai 2009.

 

Des critères difficilement quantifiables

Pour la fonction publique territoriale, la prime est intégrée à l’article 88 de la loi statutaire n° 84-53 du 26 janvier 1984 et précisée dans le décret n° 2012-624 du 3 mai 2012. L’article 60 de la loi n° 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires a modifié sa ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?