TOUT RECOMMENCE

Abonné

 

« Les managers doivent remettre de la cohésion dans les équipes après le confinement »

14/09/2020 | par Eric Delon | E=MC²

Una squadra di persone giovani che guardano oltre l'orizzonte ©AdobeStock

Après le confinement, la rentrée. Voilà qu’il faut remettre sur le métier l’ambition managériale alors que les choses ont, pour le moins, changé. Entretien avec un DGS qui veut continuer à bouger.

Ivan Thumere est Directeur Général des Services de la ville d’Anzin (Nord, 15 000 habitants).

 

Comment s’est déroulé le confinement mi mars ?

Comme pour beaucoup de collègues, ce fut brutal. Nos équipes avaient été particulièrement mobilisés pour l’organisation du premier tour des élections municipales (ndlr, qui a vu la réélection du maire Pierre-Michel Bernard). Dans les semaines qui ont suivi le confinement les activités de la mairie ont fortement baissé. Nous avions organisé un accueil de 2 heures le matin et maintenu l’activité des services de l’état civil. La police municipale (ndlr, en l’occurrence pluri-communale) était en première ligne. Elle a notamment participé au contrôle du confinement. Les services d’intervention de type voirie ont été réduit au maximum. Pour le reste ce fut du télétravail ou de l’inactivité forcée.

 

« Anzin s’est mise à en produire, en mobilisant la population et les agents qui ne pouvaient pas travailler »

 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?