publicité

Des formules d’abonnement
sur mesure 

Les Anonymous ont manifesté un peu partout en Europe ce samedi pour protester contre le traité ACTA. Si l’on en croit la page Facebook [fr] de l’événement, Français et Allemands sont les plus mobilisés pour lutter contre ce traité liberticide. Pour mémoire, ACTA est un traité international, négocié dans des conditions totalement opaques, ayant pour objet de renforcer la propriété intellectuelle… surtout pour les grandes multinationales du divertissement, du médicament ou de l’agroalimentaire (voir le dossier très complet sur le site de la Quadrature du Net).

Parce qu’il autorise les Etats à prendre des mesures de filtrage et de censure sur les réseaux, de nombreuses organisations sensibles aux problématiques du Net s’opposent vivement à ce traité, et notamment les associations de professionnels de l’information telles que l’IABD. Celle-ci a d’ailleurs signé une pétition qui sera prochainement remise aux parlementaires européens.

Ce samedi, les Anonymous sont à la pointe de la protestation. Ce qui invite sans doute de nombreuses personnes, souvent mal informées sur ce que font et ce que sont les Anonymous*, à réduire ACTA à un simple traité censé lutter contre le piratage. Pourtant, c’est bien plus que cela. Il n’est pas question de la fermeture de Megaupload, qui d’ailleurs ne va pas sans poser problème pour les nombreux fichiers légaux ainsi hébergés et partagés. Il est question de liberté d’usage d’Internet, certes. Mais aussi de permettre aux populations pauvres de se soigner et de se nourrir sans être étranglées par des brevets qui ne protègent que quelques grosses multinationales jalouses de leur trésor de guerre. N’oublions pas qu’ACTA, c’est aussi pour des milliards d’êtres humains un frein colossal au développement et la multiplication des obstacles pour accéder au minimum vital.

C’est pourquoi, au-delà de mon petit confort d’internaute occidentale ayant les moyens de me nourrir, de me soigner et d’accéder légalement à la culture, j’étais moi aussi dans la rue samedi. Malheureusement, à Rouen, nous n’étions pas très nombreux…

* écouter ou réécouter sur ce point la toujours excellente émission de France Culture, Le Secret des sources, dont la première partie était justement consacré ce samedi aux Anonymous.

Photo : « Anonymous Operation Party Hard 2 on August 16 in Munich, Germany », par anonmunich (http://www.flickr.com/photos/27579225@N03/2814444808/)

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité