publicité

Des formules d’abonnement
sur mesure 

À LA MAISON !

Abonné

 

Le télétravail pour tous, c’est possible ?

08/11/2013 | par Maurice Thévenet | Opinion/Débat

zigazou76_Flickr_CC_Ordinateur_Enter ©Flickr

On vante facilement les bénéfices du télétravail. Plutôt que de céder à cette unanimité, posons-nous les bonnes questions. Et si, au fond, le télétravail n’était qu’une fuite devant les difficultés de la vie au bureau.

Personne n’est contre le télétravail. Voici même un des rares thèmes liés au travail qui recueille l’assentiment général, au point que c’en est suspect. Les statistiques en la matière sont difficiles à établir car il faut considérer les salariés évidemment (pas les indépendants) et fixer le pourcentage de temps passé en dehors des bâtiments de l’entreprise au-delà duquel le salarié devient télétravailleur. Les spécialistes s’accordent à considérer que près de 14 % des salariés seraient dans cette situation. Le bien-être comme objectif Une entreprise ou une administration a de bonnes raisons pour développer le télétravail. Si elle considère le bien-être des personnes comme un objectif ou un facteur de performance, il est certain que le télétravail augmente la qualité de vie au travail. Il évite les trajets inconfortables sur des routes encombrées ou des transports en commun peu fiables. Il offre un meilleur équilibre possible entre vie personnelle et professionnelle, ainsi qu’une autonomie dans le travail, toujours considérée comme l’une de ses valeurs principales. L’entreprise trouve aussi dans le télétravail le moyen d’être socialement responsable en réduisant le nombre des trajets et la consommation d’énergie. En facilitant la vie des structures affectivo-partenariales, il renforce le tissu social. Il supprime également une…

Le contenu auquel vous tentez d'accéder est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?ME CONNECTER

Découvrir nos offres d'abonnement

publicité