publicité

IT'S RAINING MEN

 

80% des femmes se disent confrontées au sexisme au travail

17/12/2013 | par Christine Cathiard | Dossiers

homme_affaire_Phovoir ©Phovoir

France Inter l’a révélé ce matin en exclusivité : 80% des femmes se disent victimes de sexisme en entreprise. Une étude (pour France inter et Ouest France) réalisée par le Conseil Supérieur de l’égalité professionnelle. On vous explique.

14 600 salariés femmes et hommes ont été interrogés dans de grande entreprise -dont la Poste et Radio France. Plafond de verre, différence de salaire, blagues sur les blondes , on peut lire des phrases récurrentes entendues qui deviennent insupportables, comme les blagues sexistes sur les comportements typiquement féminins, mais aussi des choses bien plus lourdes comme la différence dans la progression professionnelle.

« 93% des femmes disent qu’être une femme a impact négatif dans la carrière. »

Brigitte Grésy est membre de l’observatoire sur la parité. Elle publie, le 8 juillet 2009, un rapport sur l’égalité professionnelle et salariale qui pointe la précarité du travail féminin, la disparité salariale entre les femmes et les hommes, les difficultés persistantes rencontrées par les femmes pour accéder aux responsabilités. Elle y fait des propositions pour agir collectivement sur le terrain de l’égalité professionnelle et salariale. Elle explique : « 93% des femmes disent qu’être une femme a impact négatif dans la carrière. »

« 90% des femmes disent qu’il est plus facile de faire carrière quand on est un hommes alors que 52% des hommes seulement pensent la même chose. »

Elle ajoute : « Pourtant le sexisme doit être combattu : il est plus invisible que le racisme ou l’homophobie et les femmes se disent souvent « je ne suis pas à la hauteur ». Un quart des femmes et un tiers des hommes veulent une éducation des managers à lutter contre les attitudes sexistes.

Le projet de loi

Le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, ce sont 60 recommandations pour une politique publique plus cohérente, plus ambitieuse, et dotée des moyens adaptés

Il appelle notamment à :

- une réforme de la parentalité partagée à horizon 2017 ;

- un renforcement des moyens de protection des femmes contre toutes les formes de violences et à un rappel fort que le viol est un crime, et qu’à ce titre, il relève exclusivement des Cours d’assises ;

- une lutte active contre toutes formes de stéréotype sexiste, à l’école, dans les médias, ou dans l’espace public par le combat contre le phénomène de l’hypersexualisation qui touche particulièrement les petites filles ;

- la mise en place d’un référentiel paritaire, déclinable secteur par secteur.

 

 

 

 

 

Approfondir le sujet

A lire aussi sur le même thème

Interview de Fanny Lignon, enseignante-chercheuse : "Il faut faire en sorte que l’exigence de l’égalité devienne un label de qualité pour les éditeurs"

Fanny Lignon, enseignante chercheuse à l’ESPE de Lyon (Université Lyon 1), membre du laboratoire ARIAS, membre du groupe de recherche Genre, Egalité, Mixité (GEM) et spécialiste des représentations du masculin et du féminin dans le numérique. Une interview que vous retrouvez en intégralité ici.

Guide de bonnes pratiques en égalité professionnelle en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Ce guide (que vous trouvez en cliquant ici) est un outil pratique, une vitrine pour les entreprises de la Région Paca : le guide est un outil évolutif destiné à aider les entreprises, les instances représentatives du personnel, ou tout-e salarié-e à initier ou développer une démarche d’égalité ainsi qu’à remplir les obligations légales, renforcées à partir du1er janvier 2012. Il illustre - par des bonnes pratiques des entreprises en région, des témoignages, des informations - les étapes nécessaires pour une intégration réussie d’une politique d’égalité professionnelle dans une entreprise.

 

Références

Le Conseil Supérieur de l’égalité professionnelle

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes est créé par décret du président de la République François Hollande, sur le rapport du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et de la ministre des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem le 3 janvier 2013. Il a été installé officiellement le 8 janvier 2013 à l’hôtel Matignon. Le Haut Conseil « a pour mission d’assurer la concertation avec la société civile et d’animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l’égalité  ».

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité