publicité

NOUVEAU MONDE

 

Développement durable : jamais sans la culture

31/01/2014 | par Séverine Cattiaux |

SCENETHEATRE © leksustuss - Fotolia.com

Dans cet entretien, Gilles Berhault, président du Comité 21 exprime l'idée que le développement durable est dans une impasse. Pour en sortir, nous n’avons d’autres solutions que de nous ouvrir à la Culture de tous, à toutes les strates de la société.

Vous écrivez que le développement durable est une démarche humaniste qui a perdu son humanité… De quoi surprendre votre lecteur : n’êtes-vous pas en effet le président du Comité 21 ?

« Je ne conteste évidemment pas les outils, les méthodes du développement durable, mais il y a une vraie dimension humaniste et émotionnelle dans cette affaire qui est importante, qu’il ne faut pas perdre, et qui est le point de départ du développement durable. Nous nous trouvons dans un monde en changement très rapide, avec le numérique, la mondialisation… Cette transformation-là a aujourd’hui besoin d’une boussole qui est le développement durable, mais sans oublier sa dimension humaniste, généreuse pour reconsidérer en profondeur la société. Voilà, c’est ce que j’essaye de raconter dans mon livre. Il y a vraiment de très belles choses qui se font à travers les outils de développement durable, mais le développement durable n’est pas à l’échelle de ce qu’il faudrait faire, au regard du climat ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité