publicité

PIN PON

Abonné

 

La protection sociale des pompiers volontaires, y a du mieux

26/02/2014 | par Yves Broussole | RH

pompierspanneau ©Nath Photos-fotolia.com

Les pompiers volontaires sont souvent parents pauvres de la protection civile. Deux décrets viennent en ce début d'année améliorer leur protection contre les risques du métier.

Le décret n° 2013-220 du 13 mars 2013 modifie le décret n° 92-620 du 7 juillet 1992 relatif à la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires en cas d’accident survenu ou de maladie contractée en service. L’âge limite de la demande de révision des allocations et rentes d’invalidité pouvant être attribuées aux sapeurs-pompiers volontaires est modifié. Un deuxième décret n° 2013-221 (1) quant à lui, modifie le calcul de la rente d’invalidité d’un sapeur-pompier volontaire et des rentes de réversion et pensions d’orphelin attribuables aux ayants cause d’un sapeur-pompier volontaire cité à titre posthume à l’ordre de la Nation, en supprimant la distinction faite jusque-là selon que le sapeur-pompier volontaire a ou non accompli au moins dix ans de services en cette qualité.

 

Les volontaires gagnent en protection

Cependant, alors même que les sapeurs-pompiers volontaires constituent l’ossature de l’organisation de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité