Police : les vases communicants

publicité

Selon une étude de l’APVF conduite auprès de 376 maires, 62% d’entre eux ayant connu une baisse d’effectifs dans leur commissariat ou gendarmerie ont dû augmenter le nombre de leurs policiers municipaux. 75% de ces maires affirment avoir recruté au moins 5 agents pour faire face à cette diminution des forces de police d’Etat. C’est « un nouvel exemple de transferts de charges insidieux de l’Etat vers les communes », indique un communiqué de l’APVF qui appelle « une nouvelle fois l’Etat à ne pas se défausser de ses compétences régaliennes sur les collectivités en matière de sécurité ». L’étude montre, par ailleurs, que plus d’un maire sur deux souhaite qu’un « moratoire » soit appliqué concernant les compétences attribuées aux PM et une majorité se prononce contre l’octroi de la qualité d’agent de police judiciaire aux DPM, prévues par la Loppsi 2 actuellement en discussion au Parlement.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité