BOUGEONS-NOUS !

 

Interco sportive : tout reste à faire

20/05/2014 | par Patrick Bayeux | Toute l'actualité

piste_course_mains ©Sportlibrary-fotolia

Beaucoup reste à faire dans le domaine de la prise de compétence sportive des intercommunalités. Pourtant, les enjeux sont importants, tant en termes de pratiques sportives que de cohésion sociale ou d'aménagement.

Il n’est plus besoin de démontrer que l’intervention des collectivités est capitale dans l’organisation du sport en France. En tant que premier financeur public, les collectivités locales ont consacré aux politiques sportives 10,8 milliards d’euros dont 9,4 milliards d’euros à la seule charge des communes et des structures intercommunales en 2010.

 

22 euros par habitant pour les intercos

Fait marquant de ces 15 dernières années, l’intervention des EPCI a sensiblement modifié la structuration locale du sport puisque les deux tiers des intercommunalités ont décidé d’intervenir sur le domaine sportif. L’intercommunalité fait désormais émerger de nouveaux enjeux en particulier pour les grandes agglomérations et métropoles. Selon les informations DGCL, sur 108 euros par habitants dépensés en 2010 pour le sport par les communes et les intercommunalités, les communautés urbaines, les communautés d’agglomération et les syndicats d’agglomération en ont dépensé en moyenne 22. Même si cet effort s’élève à 652 millions d’euros (368 en fonctionnement et 284 en investissement) et que le sport pèse 2,5 % du budget des EPCI. Il reste donc beaucoup à faire. Car l’enquête de la DCGL montre que les communes de plus de 30 000 habitants ont consacré 86 euros par habitant au domaine sportif, celles de 10 000 à 30 000 habitants, 94, dont 64 % en fonctionnement.

 

Le sport au cœur de multiples enjeux pour une communauté

Les enjeux liés au développement des pratiques physiques et sportives quelles que soient leurs formes (spectacle, éducation, santé, compétition, loisir,…) sont multiples et dépassent le simple développement des disciplines sportives. En voici le détail :

Enjeux territoriaux et d’aménagement

- Constituer des réserves foncières pour avoir les moyens d’agir.

- Préserver les espaces naturels pour les pratiques de pleine nature.

- Programmer des plans d’aménagement.

Les questions à se poser : quels fonciers pour les futurs équipements sportifs de la communauté ? Quel maillage des espaces naturels ? Quels modes de déplacement facilitant la pratique physique ?

 

• Enjeux de développement du territoire, enjeux économiques

- Soutenir le développement économique (création de richesses).

- Développer des activités de tourisme sportif.

- Favoriser la création d’emplois dans le domaine sportif.

Les questions à se poser : quel est l’impact de la construction d’équipements sportifs ? Quelles sont les retombées économiques générées par les clubs sportifs et les événements sportifs ?

 

• Enjeux de développement des pratiques physiques et sportives, d’éducation par le sport

- Favoriser le développement de la pratique sportive et répondre aux attentes de la population locale.

- Rendre accessible le patrimoine sportif.

- Répartir les pratiques spécialisées sur le territoire.

- Assurer la continuité éducative des différents acteurs.

Les questions à se poser : quel est l’impact d’une politique sportive sur le développement des clubs, des licenciés ? Comment favoriser le développement des pratiques physiques de bien-être et de santé, l’éducation par le sport grâce à un maillage des équipements sportifs sur le territoire ?

 

• Enjeux d’image, de notoriété d’identité

- Positionner l’image de la communauté sur une dimension de bien-être d’accès à la culture sportive.

- Choisir des signes des symboles (clubs, événements sportifs).

- Agir sur le positionnement de la communauté dans un contexte concurrentiel.

Les questions à se poser : comment la communauté peut-elle grâce au sport se forger une identité ? En quoi un club, une politique sportive peuvent-ils contribuer à la notoriété d’un territoire, à son image ?

 

• Enjeux de cohésion sociale de solidarité de mixité sociale

- Garantir un niveau d’équipements de proximité en organisant le maillage du territoire et l’accès aux pratiques de tous.

- Programmer des équipements comme des lieux de vie.

Les questions à se poser : en quoi le soutien aux clubs a-t-il un impact sur la cohésion et la mixité sociale ? Le maillage du territoire en équipements sportifs, la conception des équipements peuvent-ils avoir un impact sur la mixité sociale ?

 

• Enjeux d’environnement, de préservation, de développement durable

- Préserver les espaces naturels.

- Construire HQE.

- Limiter l’impact des événements sportifs.

Les questions à se poser : le soutien apporté aux événements sportifs et aux clubs peut-il se concevoir sans critères liés au développement durable ? Comment dans un schéma directeur intégrer des préoccupations environnementales ?

 

Les communes n’ont plus les moyens de construire et d’exploiter des équipements pour répondre à la grande diversité des pratiques physiques et sportives.

 

• Enjeux liés au cadre de vie, au bien-être

- Favoriser la pratique physique à des fins de santé publique.

- Renforcer l’accessibilité aux équipements et aux espaces sportifs.

- Aménager des parcs et espaces naturels.

Les questions à se poser : comment favoriser des déplacements doux, des aménagements urbains dans une perspective de bien-être et de développement des pratiques physiques ? Un schéma directeur d’équipements sportifs est-il un bon levier pour favoriser l’ouverture des équipements sportifs à tous et pas uniquement aux licenciés des clubs ?

Ces multiples enjeux plaident pour une intervention des communautés dans le domaine sportif. Et ceci est d’autant plus nécessaire que les communes n’ont pas, n’ont plus les moyens de construire et d’exploiter des équipements pour répondre à la grande diversité des pratiques physiques et sportives. Pour prendre deux exemples qui justifient à eux seuls une réflexion sur l’intervention des communautés : les piscines et les équipements spécialisés comme les stades d’athlétisme, les salles de gymnastique, les boulodromes couverts, les salles d’escrime, les salles d’escalade, les terrains de football américains. Tous ces équipements doivent aujourd’hui être pensés à l’échelle supra-locale en lien avec le mouvement sportif qui lui aussi doit prendre en compte cette réalité, penser intercommunalité et surtout imaginer à terme une autre organisation.

 

Decryp-sport

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>