publicité

ET DEMAIN ?

 

Et si on abandonnait le paritarisme ?

16/06/2014 | par Bénédicte Rallu | RH

3d people - man person talking end question marks ©© lpstudio - Fotolia.com

Derrière le sacro-saint argument du dialogue social, les responsables RH ont parfois des préoccupations plus pratiques. L’abandon du paritarisme permettrait ainsi de mobiliser moins de personnels de l’administration en Comité Technique.

S’il n’est pas ou peu envisagé, l’abandon du paritarisme a toutefois quelques arguments en sa faveur. Il a essentiellement un intérêt technique. Bien des directions de ressources humaines se sont d’ailleurs posé la question sous cet angle avant de se ranger derrière le sacro-saint argument du dialogue social.

Un tel choix permet de mobiliser moins de personnels de l’administration en CT. Une manière d’alléger l’organisation de ces instances. Il devient possible d’adapter la représentation du collège employeur en fonction de l’ordre du jour du CT et des dossiers abordés en ne faisant siéger que les interlocuteurs concernés par les sujets du jour. Faire voter le seul collège des représentants du personnel révèle encore davantage la position des syndicats par rapport à un vote double (représentants du personnel/collège employeur), ce qui peut être un avantage ou un désavantage politique selon les situations.

Ces élus qui manquent

Pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité