L'oeil du praticien

 

Assurer le bon fonctionnement des services et du service public

13/08/2014 | par Franck Plasse | Non classé

Nathalie Meira, directrice générale des services de Lieusaint, explique comment elle aborde le nouveau mandat et les outils dont elle compte se servie pour mieux former les élus de la ville

Après quelques mois, quel regard portez-vous sur « votre » début de mandat ?
Un regard positif. L’appréhension de leurs missions par les élus est plutôt bonne. De leur côté, les agents ont pu saisir le sens de leur action et être reconnus au cœur du projet communal. et les cadres sont mobilisés pour décliner les engagements politiques en un programme opérationnel. Globalement, nous abordons ce nouveau mandat de manière positive et dynamique, avec une rupture favorable et un véritable recommencement.

Comment un tel miracle est-il possible ?
Ce n’est pas un miracle ! Comme les autres, nous devons surmonter des difficultés. Nous nous y sommes préparés… dès sep- tembre 2013. en lien avec le cabinet du maire, j’ai commencé à travailler un dispositif d’accompagnement des élus et des cadres afin de favoriser la réunion de bonnes conditions de réussite du mandat. Quel que soit le résultat des urnes, il s’agit bien d’une nou- velle équipe avec un nouveau projet : créer la rupture et marquer le commencement sont incontournables.

En début de mandat, tout le monde est « tout feu tout flamme », les élus veulent mettre en œuvre leurs engagements et les cadres territoriaux se lancer sur de nouveaux projets. C’est une occasion à saisir.

Cette situation est vraie pour les élus et pour les cadres qui doivent requestionner les missions de leurs services au regard des nouveaux objectifs municipaux. C’est un exercice peu aisé car la continuité, souvent privilégiée, est plus rassurante et permet d’aller plus vite… en début de mandat, tout le monde est « tout feu tout flamme », les élus veulent mettre en œuvre leurs engagements et les cadres territoriaux se lancer sur de nouveaux projets alors que souvent les mois qui ont précédé un scrutin électoral sont plutôt au ralenti. C’est une occasion à saisir.

Quel est ce dispositif d’accompagnement des élus et des cadres ?
Il a pour objectif de s’assurer de la bonne compréhension de connaissances fondamentales, d’asseoir des modes de fonctionnement élu/cadre, de décliner le projet politique. Il se compose de trois outils principaux : des infographies pédagogiques présentant les savoirs de base en matière financière, juri- dique, rH et de fonctionnement des services ; un processus de travail entre les élus et les cadres pour structurer les premiers échanges de manière identique dans chaque service ainsi que pour assurer une bonne collabora- tion; des plans stratégiques opérationnels alliant sens politique et action des services.

Quel est votre outil pédagogique et comment l’avez-vous utilisé ?
Il s’agit de fiches « infographiées », au nombre de 24, créées avec trois autres collègues. elles se déclinent de manière identique : un rappel des fondements juridiques, une information pragmatique, une animation adaptée. Les sujets traités sont par exemple les compétences de la commune, le calendrier budgétaire, la rémunération des agents, etc. Les élus ne sont et ne doivent pas être des experts territoriaux. Toutefois il est nécessaire de pouvoir leur apporter les éléments nécessaires à la bonne compréhension des dossiers. Au fur et à mesure des bureaux municipaux et des réunions du groupe majoritaire, les infographies ont été présentées par des cadres, en fonction des thèmes des instances et des ordres du jour des premiers conseils municipaux. À l’issue, l’intégralité a été remise aux élus et constitue un mémo à leur disposition.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>