publicité

C'EST DIT

Temporairement en accès libre

 

Qui maîtrisera les dépenses courantes ?

18/09/2014 | par Nicolas Braemer | Toute l'actualité

bulletin_paie © Olivier Tuffé

Malgré tous leurs efforts pour maîtriser leurs finances, les dépenses de gestion des collectivités risquent d’augmenter en 2014, au même rythme que l’année précédente : + 2,8 % (173,3 milliards d’euros), contre 2,9 %.

La faute à qui, à quoi ? Probablement à des dépenses nouvelles, dont elles ne sont pas maîtresses (on pense aux rythmes scolaires, au RSA, aux normes, etc.), mais aussi – et surtout – parce qu’elles ont toutes les peines du monde à maîtriser leur masse salariale.

Les frais de personnel restent ainsi le principal poste de dépenses, avec 61,8 milliards d’euros. Ils vont progresser au même rythme que les deux dernières années (+ 3,2 %).

Il faut dire qu’ici encore, les collectivités ne décident pas de tout et elles doivent absorber, même si le point d’indice est encore gelé cette année, les effets de la hausse des cotisations CNRACL et de la revalorisation des carrières des agents de la catégorie C.

Il faut aussi compter avec la montée en charge du nombre d’emplois d’avenir, dont les collectivités sont un des principaux employeurs.

 

Les dépenses de gestion des collectivités risquent d’augmenter en 2014, surtout parce qu’elles maîtrisent avec difficulté leur masse salariale.

 

Pourtant, depuis cinq ans, les dépenses de gestion progressent à un rythme plus faible. Il faut y voir le résultat d’une diminution des effets des transferts de nouvelles compétences et de la volonté de maîtrise des charges courantes. Ainsi, en euros constants et hors impact direct des principaux transferts de compétences, les dépenses de fonctionnement progressent de 0,8 % entre 2009 et 2014.

La période 2001-2009, avec ses nombreux transferts de compétences, avait enregistré les taux d’évolution les plus forts, (+ 3,0 % hors transferts et + 5,0 % avec transferts). Cette période avait notamment été marquée par des niveaux d’investissements très élevés (avec un pic en 2007), avec leurs cohortes de dépenses courantes supplémentaires.

Gageons que les années qui viennent continueront à voir ces dépenses courantes baisser, aidées en cela par la chute drastique des investissements locaux. Assez pour compenser la hausse de la masse salariale ?

Évolution des dépenses courantes des collectivités locales

Abonnement

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité