publicité

La ville d’Aix-en-Provence avait été une des pionnières dans l’installation des vélos en libre-service en France. Elle a décidé de faire machine arrière en retirant les V’Hellos Decaux disponibles dans les rues de la ville. Les V’Hellos n’ont pas trouvé leur public et le service proposé aux Auxois n’était pas rentable, occasionnant pour la ville d’Aix-en-Provence des pertes annuelles de 500 000 euros.

Sur ce thème, lire également « Le vélo ne fait pas recette à Aix-en-Provence« 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité