publicité

La commune a introduit un recours auprès du TA d’Amiens pour faire annuler le schéma de cohérence territoriale arrêté par le Pays Chaunois. Le SCOT prévoit la construction de logements sociaux sur le territoire de la commune, ce que son maire, Patrick Laplace, refuse, au motif que ces constructions ne s’accompagnent pas de créations d’emplois : « accepter des logements sociaux sur nos communes rurales sans associer ces logements à des créations d’emplois, c’est plonger dans l’exclusion des familles ». Pour le maire, le SCOT devrait tenir compte du taux de chômage et de l’indicateur de concentration d’emploi (nombre d’emplois pour 100 actifs ayant un emploi et résidant dans la zone). « Pour Blérancourt, cet indicateur est de 58,2 %. Sur 464 actifs que compte la commune, seuls 270 y travaillent et 194 doivent chaque jour prendre leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail », indique-t-il.

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité