publicité

Dossier

Agriculture urbaine : de la fourche à la fourchette

13/07/2018 | par Adir |

Dossier d'actualité

Agriculture urbaine : de la fourche à la fourchette © Eakkaluk - adobestock

Développement économique, emploi, santé publique, protection de l’environnement… L’agriculture biologique apporte des réponses concrètes à certains défis auxquels les élus locaux sont confrontés.




Sommaire du dossier :


  1. Approvisionner la restauration collective

    La commande publique en restauration collective permet aux élus d’encourager l’offre biologique locale afin de maintenir une demande forte et, ainsi, de contribuer à sécuriser les nouvelles conversions. La demande des consommateurs et des collectivités est donc un levier pour les changements de pratiques agricoles. L’approvisionnement en produits bio locaux de la restauration collective scolaire répond également à un enjeu d’accès à une alimentation saine et de qualité pour tous.

    Lire le 1er Article

  2. Redonner un sens à la préservation des terres agricoles

  3. Dépasser le frein de l’accès au foncier

  4. Développer une agriculture bio de proximité

  5. Agriculture et urbanisme : la nécessaire cohabitation

  6. Carrot city, la bible de l’agriculture urbaine

  7. « La maîtrise foncière a été un outil pour faire adhérer les agriculteurs à la conversion au bio »


Les autres dossiers de la rubrique : Dossier d'actualité

Loi Elan, le grand changement

Loi Elan, le grand changement

Organismes HLM, SPL et SEM, services d’urbanisme, nombreux sont les acteurs locaux touchés par les modifications apportées par la loi ELAN. Destinée à faciliter la production de logements, cette loi modifie en effet toute une série de textes touchant au logement, donc, mais aussi aux permis de construire, à la protection des paysages, au numérique, à l’accessibilité…

Crise dans la culture

Crise dans la culture

La culture sera t-elle la victime expiatoire de la crise des finances locales ? Au rythme des annulations de festival, on constate que la culture fait partie des politiques locales à ranger parmi les espèces menacées. À lois que ce ne soit le fait d’une nouvelle génération d’élus, qui ne fait plus partie des « constructeurs » de la culture territoriale. À tel point que tout le monde semble d’accord sur un point : au delà des budgets culture, les politiques locales de la culture doivent évoluer.

publicité