Dossier

Réforme des rythmes scolaires : quand l'école change, les élèves s'adaptent

Réforme des rythmes scolaires : quand l'école change, les élèves s'adaptent

À la rentrée 2014, tous les élèves ont bénéficié des nouveaux horaires à l’école. Selon le gouvernement, cette nouvelle organisation du temps scolaire « répond avant tout à des objectifs pédagogiques pour permettre aux enfants de mieux apprendre à l’école : favoriser les apprentissages fondamentaux le matin, au moment où les élèves sont les plus attentifs ; bénéficier de 5 matinées au lieu de 4 pour des temps d’apprentissage plus réguliers. » Dans la réalité, les choses sont moins simples : embauches d’animateurs des temps périscolaires, budget des collectivités territoriales, reconduction des dotations (l’aide de l’État aux collectivités est pour l’instant prolongée d’un an)… Une équation et une gestion difficiles, tant du côté des directeurs d’école, des services municipaux, que des gestionnaires des collectivités. Cette réforme touchant toutes les écoles de France (ou presque) suscite et continuera de susciter des polémiques. Certains, comme à Strasbourg, ont questionné parents et enseignants sur la question. Certains, comme Jacques Pelissard, n’hésitent pas à mettre le pied dans le plat et annoncer que les maires devront augmenter les impôts locaux pour financer les temps périscolaires. D’ailleurs, en 2013, seules 11% des communes étaient entrées dans le dispositif et les maires ruraux montaient au créneau. Les premiers retours sur expérience de cette réforme Peillon montraient que la gestion des plannings et la gestion des moyens supplantaient de loin le projet éducatif… À suivre.





À la rentrée 2014, tous les élèves ont bénéficié des nouveaux horaires à l'école. Selon le gouvernement, cette nouvelle organisation du temps scolaire “répond avant tout à des objectifs pédagogiques pour permettre aux enfants de mieux apprendre à l'école. Dans la réalité, les choses sont moins simples : embauches d'animateurs des temps périscolaires, budget des collectivités territoriales, reconduction des dotations… Équation difficile pour les maires de France.

Les autres dossiers de la rubrique : Dossier d'actualité

Réformes à venir : notre grande interview de Madame Irma, voyante extralucide

Comment prédire l’avenir des réformes post-Grand débat national ? On nous avait annoncé une pause dans les réformes après une décennie harassante. Avec juste un point brillant dans la boule de cristal : la taxe d’habitation. Puis la boule de cristal s’est brouillée avec des rénovations incertaines, telle la fusion département région… Soudain, Madame Irma a vu la lumière de cette boule virer au jaune, avant plus récemment que de se bleuir. Et voici qu’on nous annonce à l’horizon de nouvelles réformes. Alors, hagards, nous avons décidé de nous tourner vers Madame Irma , voyante extra-lucide.

Loi Elan, le grand changement

Loi Elan, le grand changement

Organismes HLM, SPL et SEM, services d’urbanisme, nombreux sont les acteurs locaux touchés par les modifications apportées par la loi ELAN. Destinée à faciliter la production de logements, cette loi modifie en effet toute une série de textes touchant au logement, donc, mais aussi aux permis de construire, à la protection des paysages, au numérique, à l’accessibilité…