NON-DIT

Abonné

 

On peut encore augmenter les impôts…

22/09/2015 | par Nicolas Braemer | Finances

augmentation_impot © Andrey Popov

Au "taquet" sur la fiscalité les collectivités ? Pas tant que ça. À regarder de près les chiffres, on s'aperçoit même que, même si elles n'ont pas été significatives, les hausses d'impôts n'en sont pas moins réelles en 2015.

On entend tous les jours que les collectivités seraient dans une impasse financière. Étranglées par la baisse des subventions, il leur serait pourtant impossible de d’augmenter impôts, les contribuables n’en pouvant plus. Qu’en est-il en exactement ?

 

En réalité, les taux d’imposition sont orientés à la hausse en 2015. Selon La Banque postale, la TH, les taxes foncières et la CFE du bloc communal auraient augmenté de 1,6 % en 2015. Après deux années de répit, 2014 aura été une année post-électorale fiscalement à la hauteur des précédentes (+ 1,6 % en 2002 et + 2,3 % en 2009). Attention aux généralisations : cette moyenne cache de fortes augmentations après des années de stagnation dans certains cas limités mais, pour la majorité, les taux sont inchangés. Année électorale oblige, les départements ont peu bougé : la hausse de la taxe foncière est estimée à 0,2 %, presque ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?